Existe-t-il des différences entre les vaccins de Pfizer/BioNTech et de Moderna ?

Existe-t-il des différences entre les vaccins de Pfizer/BioNTech et de Moderna ?

Answer

Il y a peu de différences entre les vaccins de Pfizer/BioNTech et de Moderna.

Les différences sont les suivantes :

  • Les vaccins contiennent des additifs différents.
  • Le vaccin de Moderna est autorisé à partir de 12 ans. Le vaccin de Pfizer/BioNTech est autorisé à partir de 5 ans.
    (Pour les enfants de 5 à 11 ans, un vaccin pédiatrique spécial est utilisé, dont le dosage et la composition sont adaptés).

Beaucoup d’éléments sont similaires ou identiques pour les deux vaccins.
Similitudes entre les deux vaccins :

  • Tous deux sont des vaccins à ARNm.
  • Les deux ont une efficacité élevée, de 95 et 94 % respectivement.
  • Les deux produits sont bien tolérés.
  • Deux injections sont nécessaires.
  • La seconde dose est administrée environ quatre semaines après la première.
  • La seconde injection doit être effectuée avec le même vaccin.
  • Les deux produits contiennent du polyéthylène glycol (PEG). Une vaccination contre le COVID-19 n’est pas recommandée si vous avez une forte allergie attestée à cette substance.

 

Quels effets secondaires peuvent apparaître après la vaccination ?

Quels effets secondaires peuvent apparaître après la vaccination ?

Answer

Les vaccins administrés en Suisse sont sûrs et efficaces. Comme tous les médicaments, ils peuvent provoquer des effets secondaires, généralement bénins et de courte durée.

Les effets secondaires les plus fréquents comprennent :

  • des réactions au point de piqûre, comme des douleurs, des rougeurs et des gonflements ;
  • des maux de tête, de la fatigue ;
  • des douleurs musculaires et articulaires ;
  • des symptômes généraux légers, tels que des frissons, une sensation de fièvre ou fièvre.

Très rarement, on observe des effets secondaires graves, par exemple une réaction allergique, qui apparaît généralement tout de suite après la vaccination et peut être facilement traitée. Des mesures spécifiques de précaution doivent être prises pour les personnes ayant eu des réactions allergiques sévères par le passé.

Dans de très rares cas, une inflammation du muscle cardiaque (myocardite) ou du péricarde a été observée peu après la vaccination avec un vaccin à ARNm (en règle générale, dans les quatorze jours suivant l’injection). La plupart de ces cas étaient bénins et ont pu être traités facilement. Les symptômes typiques d’une inflammation du muscle cardiaque sont des douleurs thoraciques, des difficultés respiratoires, une sensation d’épuisement et des palpitations. Si vous présentez de tels symptômes, consultez immédiatement votre médecin. Toutefois, de telles inflammations apparaissent beaucoup plus fréquemment après une infection au coronavirus qu'après une vaccination.

De manière isolée, des formes rares de thromboses ont été observées dans les trois semaines suivant l’administration du vaccin de Janssen (surtout des thromboses veineuses cérébrales ou splanchniques, mais également des thromboses artérielles). Ces événements étaient graves, mais ne sont que très rarement survenus (1-8 cas pour un million de personnes) après une vaccination avec le produit de Janssen.

Abstraction faite de ce qui précède, aucun fait marquant concernant des effets secondaires graves n’a à ce jour été constaté dans le cadre des études ni chez les personnes vaccinées depuis l’autorisation des vaccins. Les experts surveillent attentivement les éventuels indices.

Les effets secondaires graves doivent être signalés. Le service de déclaration de Swissmedic examine les annonces et, en cas de faits marquants (p. ex. fréquence accrue de certaines notifications), lance un examen visant à établir un lien éventuel avec la vaccination. 

Vous trouverez plus d’informations sur les effets secondaires des vaccins autorisés sur le site d’Infovac.

Sur le même thème, vous pouvez également consulter la réponse Qu’est-ce que le « bras COVID » ? concernant les rougeurs et les gonflements qui apparaissent sur le bras dans lequel le vaccin a été administré.

Combien de temps après la vaccination des effets secondaires peuvent-ils survenir ?

Combien de temps après la vaccination des effets secondaires peuvent-ils survenir ?

Answer

En règle générale, des effets secondaires peuvent apparaître dans les six premiers mois. Cependant, ils surviennent majoritairement peu après l’administration de la dose. Normalement, ils sont bénins et ne durent pas longtemps. Comme pour les autres vaccins, il s’agit surtout d’une réaction au point d’injection (en particulier douleurs, rougeurs, gonflement) ou de symptômes communs (fatigue, maux de tête, douleurs musculaires et articulaires, fièvre).

Si vos symptômes persistent, s’aggravent ou que vous vous sentez moins bien dans les semaines qui suivent la vaccination, adressez-vous à votre médecin.

L’administration du vaccin peut-elle provoquer un résultat de test positif ?

L’administration du vaccin peut-elle provoquer un résultat de test positif ?

Answer

Non. La vaccination ne peut pas provoquer de résultat positif à un test PCR ou à un test rapide antigénique.

En effet, l’ARNm ou l’ADN injecté avec la vaccination et la protéine produite par la suite ne sont pas détectés par un test PCR ou un test rapide antigénique. Ces tests détectent d’autres composants du virus.

Si votre test est positif après la vaccination, vous avez contracté le coronavirus avant que la protection vaccinale n’ait commencé. Il se peut aussi que vous ayez été infecté malgré la vaccination. En effet, une vaccination ne garantit jamais une protection absolue. Enfin, dans de rares cas, un test peut être faussement positif.

La vaccination contre le COVID-19 peut-elle influencer le cycle menstruel ?

La vaccination contre le COVID-19 peut-elle influencer le cycle menstruel ?

Answer

Il n’est pas exclu que la vaccination affecte à court terme le flux et la régularité des menstruations. Il n’existe encore aucune étude sur le sujet. Cependant, on ne connaît pas d’effets négatifs à long terme sur les menstruations ni de conséquences sur la fertilité. Certains éléments suggèrent toutefois qu’une infection au COVID-19 peut perturber temporairement le cycle menstruel.

De nombreux facteurs peuvent influencer le cycle menstruel. Toute infection ou vaccination est susceptible d’avoir des effets à court terme. De la même manière, le stress, par exemple, peut également avoir une influence sur le cycle.

Il est important de souligner que les réactions comme des saignements intermédiaires ou la réapparition de saignements après le début de la ménopause peuvent aussi être des symptômes alertant de l’existence de maladies qui nécessitent des investigations complémentaires. Leur apparition dans le contexte temporel d’une vaccination contre le COVID-19 est purement fortuite. Dans de tels cas, il est essentiel que les personnes concernées consultent un médecin.

Vous pouvez vous faire vacciner à tout moment de votre cycle menstruel.

Qu'est-ce que le « bras COVID » ?

Qu'est-ce que le « bras COVID » ?

Answer

Il s'agit de rougeurs et de gonflements, parfois importants, qui apparaissent sur le bras dans lequel un vaccin à ARNm a été administré. Ces réactions au point d'injection surviennent le plus souvent une semaine environ après la vaccination. Elles ont été plus fréquemment constatées suite à l'administration du vaccin Moderna. Selon les connaissances actuelles, environ 8 personnes vaccinées sur 1000 développent de telles réactions après la première dose. Pour 2 personnes vaccinées sur 1000, ces symptômes apparaissent après la deuxième injection.

Si la réaction intervient après la première dose de vaccin, il ne faut pas pour autant renoncer à la deuxième injection. Cela ne signifie pas non plus que vous aurez la même réaction après la deuxième dose. Il est important que vous receviez les deux doses afin que vous bénéficiez de la meilleure protection possible contre le coronavirus. Il faudra prévoir d'injecter la seconde dose plutôt dans l'autre bras.

Bon à savoir :

Selon les connaissances actuelles, il s'agit de réactions passagères liées au développement du système immunitaire de l'organisme. Désagréables mais inoffensives, elles disparaissent après quelques jours, sans traitement, et sont sans conséquences à plus long terme. Vous pouvez appliquer du froid pour en atténuer les effets. Si les désagréments sont trop importants, parlez-en à votre médecin ; il vous indiquera comment les soulager de manière spécifique.