La vaccination est-elle gratuite pour moi ?

La vaccination est-elle gratuite pour moi ?

Answer

Personnes vulnérables

La vaccination est recommandée à toutes les personnes vulnérables de 16 ans et plus en automne/hiver. Elles n’ont rien à payer : l’assurance obligatoire des soins la prend en charge.

Personnes enceintes

Après un entretien individuel avec leur médecin, les personnes enceintes peuvent recevoir une vaccination. Si le médecin la recommande, elle est gratuite : l’assurance obligatoire des soins la prend en charge.

Reste de la population

Les personnes qui souhaitent se faire vacciner sans recommandation (p. ex. en prévision d’un voyage) peuvent le faire, mais doivent le payer elles-mêmes.

Pour des informations plus détaillées sur le financement de la vaccination contre le COVID-19 : Professionnels de la santé.

Combien de temps après la vaccination des effets secondaires peuvent-ils survenir ?

Combien de temps après la vaccination des effets secondaires peuvent-ils survenir ?

Answer

La plupart des effets secondaires surviennent peu de temps après l’administration du vaccin. Normalement, ils sont bénins et ne durent pas longtemps. Comme pour les autres vaccins, il s’agit surtout d’une réaction au point d’injection (en particulier douleurs, rougeurs, gonflement) ou de symptômes généraux (fatigue, maux de tête, douleurs musculaires et articulaires, fièvre).

Si vos symptômes persistent, s’aggravent ou que vous vous sentez moins bien dans les semaines qui suivent la vaccination, adressez-vous à votre médecin.

Qui est responsable en cas de dommages liés à la vaccination ?

Qui est responsable en cas de dommages liés à la vaccination ?

Answer

Dans les cas où une vaccination recommandée par les autorités déclenche des effets secondaires graves, la loi sur les épidémies prévoit un système d’indemnisation. Cependant, cette dernière est accordée uniquement si le dommage n’est pas couvert autrement (responsabilité subsidiaire). En d’autres termes : une personne lésée n’a droit à une indemnisation que si le dommage n’est pas déjà couvert, par exemple par le fabricant (responsabilité du fait des produits), la personne ayant administré le vaccin (responsabilité médicale) ou une assurance (sociale ou privée).

L’indemnisation de la Confédération vise ainsi à atténuer les conséquences pour les personnes concernées lorsque les tiers (p. ex. personnel médical, fabricant) ne sont pas responsables. Chaque demande fait normalement l’objet d’un examen au cas par cas.

Vous trouverez de plus amples informations sur la page
Indemnité et réparation morale pour dommages consécutifs à une vaccination.

Qu’est-ce que l’ARNm et comment fonctionne un vaccin à ARNm ?

Qu’est-ce que l’ARNm et comment fonctionne un vaccin à ARNm ?

Answer

ARNm signifie « acide ribonucléique messager ». Le corps humain en produit naturellement et en a besoin pour fabriquer des protéines vitales.

L’ARNm présent dans le vaccin fournit au corps des informations sur le coronavirus. Le corps peut ainsi produire des protéines du virus. Ces dernières sont ensuite détectées comme étrangères, ce qui provoque une réaction immunitaire : l’organisme se prépare à combattre le virus. En cas de contamination, les défenses immunitaires s’activeront plus rapidement.

Même si la technologie des vaccins ARNm n’est pas encore répandue, elle fait l’objet de recherches dans le monde entier depuis déjà dix ans environ. De plus, d’autres vaccins de ce type ont déjà été testés dans le cadre d’essais.

Les vaccins des fabricants Moderna et Pfizer/BioNTech sont à ARNm.

L’ARNm transmis avec le vaccin ne peut pas pénétrer dans le noyau des cellules.

Puis-je me faire vacciner contre le COVID-19 et contre d'autres maladies en parallèle ?
Quels effets secondaires peuvent apparaître après la vaccination ?

Quels effets secondaires peuvent apparaître après la vaccination ?

Answer

Toute vaccination peut entraîner des effets secondaires. La plupart du temps, ils sont faibles à modérés et disparaissent rapidement.

Des maux de tête, de la fatigue et des réactions au point d’injection telles que des douleurs, des rougeurs ou des gonflements comptent parmi les effets secondaires fréquents. En outre, des douleurs musculaires et articulaires ainsi que des symptômes généraux tels que des frissons, une sensation de fièvre ou une légère fièvre peuvent survenir.

Les effets secondaires sévères sont très rares. Ainsi, certaines personnes peuvent, par exemple, avoir une réaction allergique grave directement après une vaccination ; elle se manifeste par un fort gonflement, des rougeurs, des démangeaisons ou des difficultés respiratoires. Dans de très rares cas, des inflammations du muscle cardiaque ou du péricarde ont été observées dans les 14 jours suivant la vaccination ; elles étaient généralement légères et ont pu être traitées efficacement. Les symptômes principaux d’une inflammation du muscle cardiaque sont des douleurs thoraciques, des difficultés respiratoires et de fortes palpitations, généralement dans les deux semaines suivant la vaccination.

D’autres effets secondaires ne sont pas exclus. La durée des symptômes peut varier. Veuillez signaler à un médecin, à un pharmacien ou au centre de vaccination tout problème de santé grave ou inattendu survenu après la vaccination contre le COVID-19.

Des problèmes de santé peuvent survenir à tout moment, parfois immédiatement après la vaccination. Ils ne résultent pas forcément de la vaccination.

 

Quelle règle s’applique si je veux me faire vacciner pour voyager ?

Quelle règle s’applique si je veux me faire vacciner pour voyager ?

Answer

Si vous avez besoin d’une vaccination pour voyager, vous pouvez vous faire vacciner avec les produits autorisés en Suisse. Comme ce type de vaccination ne figure pas dans les recommandations de l’OFSP et de la CFV, elle n’est pas prise en charge par l’assurance-maladie.

La vaccination contre le COVID-19 réduit-elle la transmission du virus ?

La vaccination contre le COVID-19 réduit-elle la transmission du virus ?

Answer

La question de savoir si la vaccination contre le COVID-19 réduit également la transmission du virus doit être réévaluée à chaque nouveau variant.

Au moment de l’autorisation de la vaccination fin 2020, on ignorait encore si elle protégeait contre une transmission. Des études ont ensuite analysé ce point. Leurs résultats ont été pris en compte lors de l’élaboration des recommandations de vaccination.

Lors du point de presse du 19.12.2020, l’OFSP a clairement expliqué que « même les personnes vaccinées devront continuer à respecter les mesures de protection. La vaccination protège les personnes contre une infection, mais nous ne savons pas encore aujourd’hui si elle protège contre les transmissions. Nous ne savons pas si les personnes vaccinées peuvent également transmettre le virus. Nous en saurons plus ces prochaines semaines et prochains mois. »

Avec les variants qui ont circulé au départ (virus d’origine et variants Alpha) et ont prédominé jusqu’à l’été 2021, on a pu observer dans des études des indications que la vaccination contre le COVID-19 réduisait la propagation du virus. Les connaissances concernant la protection contre une transmission ont évolué en fonction des variants en circulation. Alors qu’il était prouvé que la vaccination contre les premiers variants pouvait également aider en partie à protéger contre la transmission, la situation a commencé à évoluer à l’été 2021 avec l’apparition du variant Delta. L’affirmation selon laquelle la vaccination peut contribuer à réduire la transmission du virus à d’autres personnes restait toutefois correcte et s’appuyait sur les dernières données disponibles et sur les évaluations des comités d’experts internationaux.

Avec le variant Omicron et ses sous-variants, dominants depuis fin 2021, la Commission fédérale pour les vaccinations (CFV) et l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) estiment qu’une vaccination n’offre pas de véritable protection contre la transmission du virus. Toutes les vaccinations augmentent en revanche la protection contre les formes graves, ce qui constitue l’objectif principal de la stratégie de vaccination contre le COVID-19.

Les enseignements tirés des études cliniques et d’autres données factuelles disponibles ainsi que l’évaluation de la situation épidémiologique actuelle sont intégrés en permanence à la révision des recommandations de vaccination.

Que sont les vaccins adaptés aux variants ?

Que sont les vaccins adaptés aux variants ?

Answer

Les premiers vaccins à ARNm ont été développés pour la souche du coronavirus qui circulait initialement. Toutefois, depuis le début de la pandémie, le virus n’a cessé d’évoluer, et des variants sont apparus. Afin que le système immunitaire puisse mieux les reconnaître, il est nécessaire d’y adapter les vaccins.

La vaccination contre le COVID-19 est-elle recommandée si je suis enceinte ?

La vaccination contre le COVID-19 est-elle recommandée si je suis enceinte ?

Answer

Après un entretien individuel avec leur médecin, les femmes enceintes peuvent recevoir une vaccination. Cette dernière peut être pertinente, car elle améliore la protection contre les formes graves de la maladie pendant plusieurs mois. Si le médecin la recommande, la vaccination est gratuite : l’assurance obligatoire des soins la prend en charge.

Comme presque tout le monde a déjà été en contact avec le coronavirus (via la vaccination ou une infection), nos systèmes immunitaires y ont déjà été confrontés. Chez les personnes sans facteur de risque, les variants actuels ne déclenchent généralement que des formes bénignes. De plus, ils entraînent moins de risques de complications ou de naissance prématurée que les variants précédents. C’est pourquoi la grossesse seule ne suffit pas pour considérer qu’une personne est vulnérable.

Si vous êtes attendez un enfant et que vous avez des questions sur la vaccination, veuillez vous adresser à votre médecin ou à une sage-femme.

À qui la vaccination contre le COVID-19 n'est-elle pas recommandée en automne/hiver ?
Qui prend en charge les coûts en cas d’effets secondaires après la vaccination ?
À qui la vaccination contre le COVID-19 est-elle recommandée en automne/hiver ?

À qui la vaccination contre le COVID-19 est-elle recommandée en automne/hiver ?

Answer

Les personnes vulnérables

La vaccination contre le COVID-19 est recommandée en automne/hiver à toutes les personnes vulnérables à partir de 16 ans. Celles-ci ont un risque accru de développer une forme grave de la maladie et de perdre une partie de leur protection immunitaire. La vaccination améliore la protection contre les formes graves de la maladie et ses complications pendant plusieurs mois.

Les femmes enceintes

Les femmes enceintes peuvent se faire vacciner après un entretien individuel avec leur médecin. La vaccination peut être utile dans certains cas, car elle améliore la protection contre les formes graves de la maladie pendant plusieurs mois. Toutefois, par rapport aux variants précédents, les variants actuels présentent moins de risques de complications liées à la grossesse ou de naissance prématurée à la suite d’une infection.